vendredi 21 février 2014

Un Club Soda bondé pour accueillir Andréanne A. Malette

C’est bien plus qu’un lancement d’album qu’Andréanne A. Malette a livré au Club Soda ce soir, mais un spectacle complet dans le cadre de Montréal en lumière. Bohèmes, son tout premier album fut lancé le 18 février.


C’est une artiste solide qui se tenait debout au centre de la scène, guitare en main, devant une salle bondée. Les quelque cinq pièces qui ouvrirent le spectacle jusqu’aux remerciements furent habilement enchainées et présentées.
 


Bohèmes, chanson-titre de l’album, écrite pour une ancienne flamme qui ne voulait pas d’elle se veut maintenant le récit de son voyage musical, qui l’a mené à la création de cet album.


La foule brandissait des cœurs de papier au son de Le début de nous.La jeune auteure-compositrice-interprète expliqua que cette chanson parle d’un amour qui donne l’impression qu’une histoire merveilleuse débute et durera, qui lui fait aussi pensé à un amour de jeunesse qu’elle a eu.




Ensuite, un combat d’applaudissements entre les hommes et les femmes du public a permis de présenter Les cons. Si les filles sont plus nombreuses à suivre sa page Facebook, c’est sans doute parce que les hommes ne veulent pas s’identifier au texte de cette chanson, dit-elle à la blague. On pourrait en dire tout autant de Ta marionnette. Le duo en anglais avec François Lachance suivait les remerciements à toute l’équipe de producteurs, professionnels, techniciens et musiciens. Elle fit un autre clin d’œil à son expérience à Star Académie en interprétant la pièce choisie pour son audition Waiting Patiently, qu’elle a elle-même composée.



Son talent d’interprète a refait surface pour un très bel arrangement de quelques-unes de ses inspirations musicales. Les cinq musiciens sont venus la rejoindre à l’avant de la scène comme on se rassemble autour d’un feu de camp. La conversation qu’ont eue Jean Leloup et Adele Atkins vers la fin de ce survol pour atterrir au même endroit où tout avait décollé, avec Hand in my Pocket d’Alanis Morissette, était particulièrement bien fignolée.



En collaboration avec QuébecSpot et En Musique




Bien entendu, les deux chansons du rappel étaient Dis-lui de partir, qui a figuré au palmarès des ventes francophones iTunes, et la pièce se trouvant sur l’album de Star Académie 2012, L’autre rive.


Texte : Christine Proulx

Visionneuse (ALBUM) :

Aucun commentaire: